Skip to main content
x

Parcours de sensibilisation aux risques routiers professionnels

De nombreux métiers obligent les salariés à passer une partie importante de la journée au volant d'un véhicule dans le cadre des missions et des trajets qu'ils effectuent pour l’entreprise. Dès lors, ils sont fréquemment exposés à un risque d'accident sur la route.

En 2017, ont été enregistrés 92 741 cas d'accident de trajet, dont plus de la moitié liée au risque routier. Ce qui entraîne une hausse de 4,3 % du taux de risque d’accident de trajet par rapport à 2016*. 
Les entreprises sous-estiment encore l’enjeu majeur du risque routier et pourtant, en France, le risque routier reste la première cause de mortalité au travail**. Il y a donc une réelle urgence à informer les salariés de l’importance à agir sur ce risque.

Dans le cadre réglementaire de l’évaluation des risques professionnels, l’entreprise doit évaluer le risque routier au même titre que les autres risques et l’intégrer dans le « document unique ». [code du travail] (l’Article L.4211-2 et L.4211-3). L’employeur est tenu également d’assurer la sécurité et protéger la santé de chacun de ses collaborateurs. [code du travail] (l’Article L.4211-1) Pour cela, il doit gérer des actions de prévention des risques professionnels.

Avec cette campagne réalisée conjointement par L’AFPA Corse et Prevn vous allez prendre en compte le risque routier et sensibiliser l’ensemble de votre personnel au respect des règles de prévention concernant le port de la ceinture de sécurité, l’utilisation du téléphone, les limitations de vitesse, l’alcool au volant. Cela permettra de réduire au minimum le risque routier professionnel dans votre entreprise.
 

  • Nom de la campagne : Parcours de sensibilisation aux risques routiers professionnels
  • Nombre de capsules : 12
  • Temps estimé par capsule : 2 à 3 minutes
  • Public : Salariés , manager
  • Réalisation: AFPA, OPCALIA, PREVN
     

Sources : 
* AMELI
** AMELI
*** Sécurité routière
*** Le code du travail, Art.L.4121-1 à L.4121-3, Loi n°91 – 1414 du 31 décembre 1991 modifiant le code du travail et le code de la santé publique en vue de favoriser la prévention des risques professionnels et portant transposition de directives européennes relatives à la santé et à la sécurité du travail